Avant de partir en voyage en Amérique du Nord, il faut savoir quelques petites choses.

Des petits conseils, utiles, qui peuvent vous aider au quotidien.

close

Cette liste n’est pas exhaustive et ne vous empêche pas de consulter toutes les informations sur le code de la route aux USA

1.La conduite

La conduite aux USA est un vrai régal, les américains sont très respectueux du code de la route et il est (à mon sens) bien plus simple que chez nous.

Pour certains c’est évident, pour d’autres moins. Respectez les limitations de vitesses.

Si une voiture de police vous suit avec les feux lumineux et la sirène, rangez-vous sur le bas côté immédiatement.

Il est possible de rouler par la droite (oui oui) et même de rester sur les files au centre des voies (et oui, aux USA les voies principales font généralement entre 4 et 7 voies).

La voie la plus à droite permet de prendre la prochaine sortie, évitez d’y rester sur des miles et des miles, il est d’ailleurs souvent noté « EXIT ONLY », ce qui signifie que vous devez absolument sortir de la voie principale suite à ce panneau.

La voie la plus à gauche sert assez souvent pour les « EXPRESS LANES » soit : la voie rapide à péage. Ce n’est pas gratuit, des caméras relèvent votre plaque et vous payez la note à la fin de la location de votre voiture en la rendant à l’agence.

La voiture la plus à gauche sert souvent également pour les voitures faisant du covoiturage, il faut être minimum trois dans le véhicule (ou deux dans un pickup).

Les feux sont situés en face de vous soit après l’intersection. Vous verrez que c’est beaucoup plus aisé de le voir que de se pencher sur son volant pour voir le feux en haut du mât !

Lorsque c’est un carrefour sans feux tricolores, ce sont des STOP. Aussi bizarre que cela puisse paraitre, c’est dans le sens d’arrivée au stop que vous pouvez circuler. Exemple : vous arrivez à un carrefour avec quatre « stop », une voiture arrive juste avant vous sur l’intersection à gauche, le temps que vous arriviez à la bande blanche, une autre voiture arrive en face. La voiture à gauche doit passer, ensuite c’est à vous puis la voiture qui était face à vous prendra sa route lorsque vous serez sur votre voie.

Pas d’inquiétude, si vous n’avez pas l’habitude, dans les débuts, les américains vous ferons savoir quand c’est votre tour (geste ou appel de phare).

Les clignotants (très souvent jaunes dans les States) à une réelle utilité – contrairement au français qui oublient son existence- et il est vivement conseillé de le mettre lors de vos déplacements, n’oubliez pas que il est autorisé de doubler par la droite, donc vital pour que tout le monde puisse circuler en toute sécurité.

2. La voiture 

Pour trouver de l’essence, rien de plus simple, les stations pleuvent (même dans le désert…). Par contre ne vous attendez pas à de grands panneaux indiquant une « Aire de repos » puisque ce n’est que rarement le cas. La plupart du temps il faut sortir de l’Interstate (quasi l’équivalent de nos autoroutes…mais gratuites!) et se rendre un peu plus loin (pas plus de plusieurs miles) pour trouver la station.

Vous pouvez prendre votre CB pour vous servir ou aller directement dans la station pour régler en cash, il suffit d’indiquer le montant et le numéro de la pompe pour que le caissier alimente la pompe avec le montant payé, s’il vous demande un ticket, prenez-le. La pompe s’arrête automatiquement : soit quand le montant annoncé est atteint, soit dans le réservoir est plein. S’il vous reste des dollar suite au plein, retournez dans la station avec votre reçu pour récupérer l’argent disponible encore sur la pompe.

Si vous recherchez des produits pour un repas, des toilettes, du café vous trouverez tout le nécessaire dans les petites stations. Si vous recherchez quelque chose de plus complet, allez dans un « travel center », ils sont souvent dotés d’un ou plusieurs restaurants, de douches, de salles de repos etc…

Les voitures des USA sont à vitesses automatiques, pas de panique, on s’y habitue très vite ! (j’en ai d’ailleurs changé ma voiture française tellement j’étais conquis 🙂 ) D pour avancer, R pour reculer, N pour neutre, P pour parking.

3. Le logement

Les motels sont monnaie courante un peu partout, en bord des grandes routes, dans les villes, autour des villes, dans les villages etc… N’hésitez pas à demander le prix de la nuitée et à le négocier si vous arrivez assez tard ou que le motel est presque vide (attention toutefois à la taxe ET la taxe de séjour, parfois le prix peut vite grimper…).

Beaucoup proposent le petit-déjeuner inclus, sont équipés d’un micro-onde et d’un réfrigérateur, un gros avantage sur le prix de la chambre.

Ne faites pas attention à certains motels qui peuvent paraitre « pauvres » de dehors, ils sont parfois plus confortable et proposent plus de services que dans d’autres (lingerie libre service, distributeurs de café et de gourmandises, etc…)

Les hôtels sont plus chers que les motels et sont moins courants (sauf dans les grandes villes), encore une fois attention au taxes qui sont parfois très onéreuses.

Les Airbnb, Housetrip, Arbitel et autres peuvent être un vrai régal si vous restez plusieurs jours au même endroit, encore une fois ça ne vaut pas le coup pour une nuit entre les taxes de séjour, taxes, ménage de fin de séjour.

4. Retirer du cash

La première fois que je suis parti en Californie, nous avons cherché une banque pendant des heures, en plein Los Angeles pourtant et nos recherches fut infructueuses…

Sachez que dans toutes les stations essences (90%), vous trouverez un distributeur de billets, tout comme dans les grandes surfaces, les casinos, les petits magasins (style Vival). Finalement il y en a partout !

Limitez vos retraits, payez en CB. C’est un conseil, il est bien plus cher pour nous (étrangers) de retirer du liquide que de payer par carte bleue. Préférez un ou deux gros retraits d’espèces sur toutes vos vacances que plusieurs petits retraits. Il faut compter les frais fixe en France + la commission de retrait en France + les frais fixes des USA. (de 2.95$ à 7.00$ à Las Vegas, données que j’ai eu personnellement, il se peut que vous trouviez moins et plus élevé).

Certaines banques françaises ne prennent pas de frais fixe ou de commissions sur les frais de retraits, d’autres proposent des options qui vous permettent de ne pas payer de frais (attention, les frais fixes des établissements américains restent payant!). Petit big up au Crédit Agricole qui ne propose pas du tout cette option (sauf aux étudiants de France qui partent à l’étranger…super !)

5. Les courses

Vous trouverez différentes gammes de magasins, du plus petits aux très grands centres commerciaux. Personnellement je vais chez Walmart, beaucoup de choix, moins cher mais aussi trop grand (on ne peut pas tout avoir). Vous avez également Target, Ralph’s, Safeway, etc….

Si vous cherchez des médicaments comme de l’aspirine, des sticks pour les lèvres, des vitamines ou autres, vous en trouverez dans les supermarchés, les stations essence en libre service (oui….) et surtout chez CVS/Pharmacy. Sachez que presque tous les grands magasins disposent d’une pharmacie comptoir, accessible depuis l’intérieur du magasin (à côté des chips) et du personnel compétent est là pour vous conseiller et les consultations (jamais eu l’occasion de tester).

Pour l’alcool (son abus est dangereux, à consommer avec modération bien sûr), les bouteilles sont très souvent en tête de gondole côté caisses ou après les caisses dans des armoires vitrées fermées à clé ! Pas très bien vu l’alcool en Amérique alors on achète sa bouteille tout honteux puis on la cache dans son sac de courses (pas à la main dans la rue si vous voulez éviter les problèmes…)

Pour finir, les cigarettes (désolé mais étant plus ou moins fumeur….je donne mes astuces). C’est assez galère de trouver des cigarettes, parfois il y en a dans les pharmacies (bah logique non ?) et vous avez le droit à la petite morale de la vendeuse ou alors dans certains grands ou petits magasins mais c’est excentré du reste.

Fumeur de cigares ou cigarillos ? Allez directement dans un smoke shop (vous verrez ces belles boutiques quasi sans enseignes avec des vitres teintées, pourtant pas des revolvers qu’on achète mais que voulez-vous…) ce sera plus simple.

Personnellement pour les cigarillos avec filtres, ne demandez pas des cigarillos filtered car ils ne fument jamais et ne savent pas ce que c’est, pourtant c’est sous leur nez, alors voici quelques marques qui pourront vous aider à trouver votre essence de bonne air pur : Talon, Captain Black, Panter, Mehari’s,..

Après ces quelques petits conseils, vous êtes prêts à survivre aux USA, bonne chance….et surtout profitez de chaque instant.