close

Retrouve toutes les adresses (motels, restaurants, visites) en bas de cet article.

Après le premier grand article sur l’arrivée à San Francisco jusqu’à la ville de Salt Lake City, nous partons vers d’autres horizons.

Dans ce second épisode de la saga « ROADTRIP USA 2018 » je t’emmène à sur la route de Amarillo, dans le Texas, en passant par le Colorado et son lot de surprises (Denver, Colorado Springs, US Force Academy,…).

Nous avons opté pour cet itinéraire car nous souhaitions aller à Amarillo (histoire de mettre un pied au Texas) et voir l’oeuvre d’art des Cadillac plantées dans la terre en plein milieu d’un champs, c’est le Cadillac Ranch !

Ce trajet nous a mené à Pueblo, ville sublime et pleine d’histoire.

Nous repartons de Salt Lake City pour aller en direction de Denver. Nous avons fait une halte à Rawlins, ville de moins de 10 000 habitants du Wyoming. Nous avons trouvé un petit motel qui ne paye pas de mine, mais qui, comme les autres, nous a amplement suffit pour passer la nuit et reprendre la route direction Denver.

Le First Inn Choice à Rawlins, la nuit à 64.75$ la nuit, encore une fois, je vous donne le tarif avec les taxes et la taxe de séjour, le petit déjeuner était également inclus et très complet pour cette fois (nous avions même la possibilité de cuire des gaufres avec une pâtes fraiche, un vrai régal!)

Avant d’arriver à Denver, dans le Colorado, nous ne savions pas vraiment ce qui nous attendait, ne connaissant pas cette ville, même si elle reste une ville connue des USA. (A vrai dire je ne pouvais pas m’empêcher d’avoir la musique du générique du dessin animé « Denver, le dernier dinosaure…)

Voici différentes photos du centre-ville de Denver:

Le centre-ville de Denver est un quartier tranquille, beaucoup de building règnent en maîtres mais je n’arrive pas à trouver de charme à cette ville. Nous sommes arrivés au « Convention Center » de la ville où se trouve une bête étrange…

Lawrence Argent, l’artiste qui a créé cet ours de polymère et béton lui a donné un petit nom sympa « I See What you Mean », ce qui veut dire « Je vois ce que tu veux dire ». Je dois avouer que la séance photo au pied de ce monstre bleu est incontournable !

De retour sur la route, nous remarquons que nous allons passer à Colorado Springs, j’apprends par Eva, que c’est la ville de « Dr Quinn, femme médecin », je n’ai jamais vu un seul épisode de cette série (il faut que j’en regarde au moins un…). Après une petite recherche sur Google, notre ami d’enfance, j’apprends que le série n’est pas tournée à Colorado Springs mais au Paramount Ranch au nord de Los Angeles vers Malibu. Ce n’est pas un souci, nous y passons, ce n’est qu’un point d’intérêt de plus ajouté notre itinéraire 🙂

Juste après ce panneau, c’est vraiment le hasard des choses mais nous voyons au loin un grand stade avec marqué « US Air Force Academy » (USAFA). Hein ? (GOOOOOOOGLLLLLEEEEE) Et oui, un des meilleurs centre de formation de l’armée américaine est à Colorado Springs, nous faisons demi-tour pour en voir plus et se rapprocher.

Dommage, il y a bien des visites possibles mais il était environ 18H30 et le centre ferme ses portes aux visiteurs à 18h00. De loin, je peux vous assurer que ce centre est une ville à part entière. Je pense que c’est quelque chose à ajouter sur ma To Do List pour une prochaine fois 😉

Comme je vous l’ai dit plus haut, il est presque 19H00 et donc le temps pour nous de trouver où dormir cette nuit. Nous nous arrêtons dans la ville de Pueblo, dans le Colorado, sans vraiment savoir où nous étions…

Crédit photo : booking.com

C’est le motel 6 de Pueblo qui a été choisi pour ce soir là. Un motel très confortable, doté d’une petite piscine (bon, fin octobre elle était fermé comme toutes les piscines à cette période mais il en est équipé). Pas de petit déjeuner inclus cette fois, je crois qu’aucun motel de cette chaine n’en propose et les tarifs sont souvent élevé pour le manque d’équipements par rapport aux indépendants (pas de frigo, pas de plateau de bienvenue, pas de micro-onde, ce qui est vraiment gênant quand vous êtes en Roadtrip avec des plats à réchauffer et des produits à tenir au frais…)

D’ailleurs, nous cherchions une simple glacière pour maintenir nos produits au frais pour nos sandwichs et nous l’avons trouvé dans une station services pour vraiment pas cher, moins de 10.00$ en polystyrène. Leger et pratique, nous l’avons laissé dans notre toute dernière chambre avant de revenir en France, ça peut toujours intéresser quelqu’un et ce n’est pas jeter pour rien.

Bref, le jour se lève et il faut déjà quitter notre chambre de motel pour reprendre la route, ah non ! Nous devons tout d’abord faire une machine à laver. Mon ami d’enfance (entendez : Google) m’a encore une fois sauvé la vie en m’indiquant une « laundry service » proche d’un bar à Donut’s, le rêve !

Alors, vous me direz, pourquoi s’embêter à faire une lessive en vacances ? Parce que nous sommes partis plus de 12 jours, une valise chacun mais avec de nombreux souvenirs de chaque Etat à rapporter en France, pour nous et nos familles, nous avons opté pour 8 à 10 changes de vêtements pour ce séjour et nous savions avant de partir que nous devions passer par la case laverie. Puis qui n’a jamais rêvé de se refaire la scène de Ross et Rachel dans la laverie automatique ?

La « Lady Fair Laundry » est une laverie très propre et bien entretenue. La dame qui gère le commerce n’a pas vraiment compris pourquoi nous lui demandions comment faire une lessive. Ne vous moquez pas derrière vos écrans !

Il y a des machines de partout, des distributeurs de partout et impossible de connaitre le prix, ce n’est pas affiché (en fait si, c’est inscris directement sur chaque machin…oui bah il était tôt aussi !)

Vous avez un distributeur de billet, un distributeur de pièce de 0.25$ (le quarter) car ce sont les seules pièces acceptées dans les machines à laver et sèche-linge.

C’est vraiment marrant de voir tous ces gens venir faire leur lessive, on dirait que c’est un lieu de rencontre, un lieu qui calme et fait du bien.

Lessive terminée, nous décidons d’aller visiter le centre de Pueblo, j’ai cru voir la veille des rues et une sorte de canal très charmant en plein centre de la ville.

Effectivement, c’est magnifique:

Le centre est soigné, c’est vraiment très agréable de déambuler dans les rues de Pueblo. Nous découvrons un centre-ville propre et encore une fois, très calme.

Le pont qui est visible (à gauche) porte fièrement plusieurs drapeaux de plusieurs pays différents. Sous ce pont, il y a un canal très bien dessiné et intégré dans la ville. C’est peut-être cette masse d’eau qui rend le centre si paisible finalement.

Nous décidons de descendre et oh surprise ! Un bateau de visite pour les touristes. Nous n’arrêtons pas de rouler en voiture, il était temps de faire une pause et de faire une visite à l’air libre, sans conduire, sans se préoccuper du reste. La place est à 5.00$ par personne et est annoncée pour une durée de 20 minutes environs.

Je ne vous cache pas que la balade en bateau ne faisait pas l’unanimité de notre petit groupe de trois personnes. Et bien nous avons bien ris, tout d’abord le trajet est vraiment minuscule, le canal ne va pas plus loin que ce que l’on peut voir sur les photos. Heureusement que notre guide n’était pas réveillée et s’y est très mal prise pour la conduite de notre bateau, nous avons foncé dans le mur lors d’un virage et je dois avouer que ça nous a provoqué beaucoup de rires et donc une activité qui s’est avérée plus sympa que prévue 🙂

Nous sommes en fin de matinée et devons déjà reprendre notre route, Amarillo est à environ 5H00 de route et nous souhaitons arriver avant la tombée de la nuit…

Nous passons quelques heures sur les routes du Nouveau-Mexique, aucun problème pour nous de ne pas faire d’arrêt puisque la suite de notre trajet passe une bonne partie par cet état. Nous avons hâte d’y retourner car les paysages sont grandioses !

Arrivés au Texas, nous n’échappons pas à la prise de photo du panneau et de la sculpture de « bienvenue au Texas ».

Nous y sommes ! Nous sommes à Amarillo sur les terres du Texas, ce mythique Etat des USA que tout le monde connait, bien évidemment nous ne nous attendions pas à croiser des cowboys, des ranchs et des saloons alors que nous n’étions que sur la frontière. Puis cette étape fut très très courte puisque nous y passions qu’une nuit pour rejoindre le Cadillac Ranch!

C’est terminé pour cet article ! On se retrouve très prochainement pour le troisième article de cette sage « ROADTRIP USA 2018 », on espère que nos articles sur ce thème sont à la hauteur de vos attentes !

Prochain article : étapes de Amarillo au Texas jusqu’à Flagstaff en Arizona en passant par le Cadillac Ranch et le météor Crater 🙂

Comme l’article précédent, je vous propose une petite galerie de photos ci-dessous.

A très vite!

Retrouve l’ensemble des hôtels et points de visites sur LCT, notre partenaire: Le Motel First Inn Choice à Rawlins Le Centre de Convention de Denver Le Motel 6 de Pueblo